Créations

Cie Sapiens Brushing

Création

Scènes,Théâtres, spectacle vivant, festivals, évènements autour de la femme

 

Nouvelle création 2019

 

Création automne 2018 - automne 2019

Zone Grise - Titre provisoire

Avec Inès Lopez, Clara Marchina, Stéphane Dupéray et Pauline Woestelandt

Mise en scène Alexandre Pavlata

Assistante mise en scène Inès Lopez

Création plateau

En partenariat avec la Compagnie N°8 et KUDJU PROD

 

Un spectacle comme une tentative d'évasion pour regarder d'ailleurs ce qu'il y a d'absurde dans cette éternelle séparation homme/femme, dans laquelle nous sommes en définitive tous perdants.

Comme un cri de contestation, une rébellion que nous souhaitons jubilatoire, contre, et avec nos limitations, pour interroger les espaces possibles de liberté dans nos corps, nos vies sociales et intimes de femmes.

 

 

Ancienne création

 

2016

Cut

Une pièce d'Emmanuelle MARIE

Mise en scène: Laurence Laburthe -

Assistante MES : Cléo Dangoin -

Avec Stephane Duperay, Clara Marchina, Ines Lopez.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Cut veut dire couper, séparer. Le mot sexe vient de sexus, mais viendrait aussi de secare, qui veut également dire en latin… séparer. Je trouvais que c’était amusant d’avoir le fond et la forme réunis dans un même titre... » Emmanuelle Marie

 

Cut, c’est trois dames qui se croisent dans des toilettes publiques, lieu trivial mais propice aux confidences. Elles n’ont ni nom, ni identité, mais des histoires intimes à révéler malgré elles. De l’enfance à l’âge mûr, les Dames laissent apparaître la relation qu’elles entretiennent avec le « ça », le sexe féminin, qui semble si difficile à nommer. Peu à peu, la parole se libère et les corps se (re)lâchent.

« Les choses sont déjà difficiles, lorsque petite fille, on essaye simplement de voir ce qui nous appartient là, bien caché entre les plis – Il faut être acrobate. »

 

Cut est écrit comme une chanson, avec des solos, des duos, des trios, et un chœur de femmes qui tantôt accompagne, tantôt juge, condamne ou se fait l’écho de la parole donnée. Incisive, tendre et corrosive, cette pièce contemporaine joue avec les contradictions : on oscille entre le poétique et le trivial, le social et le sauvage, le tendre et le violent, le tragique et le comique. Avec un humour au service du drame, on passe peu à peu de l’anonymat à la singularité de ces dames.